BrunswickBrunswick

Inicio Volver Buscador Av. Google Maps Otras WEBS

.

Nombre:

Canal de Briare

Otro: 2º Canal de la Ruta del Borbonado

Localización:

Récord: 57 km.

Tipo: Canales

Categoría:

Foto:

Voto:

No hay votos

Continente: Europa

País: Francia

Localización: Montargis a Briare

Año: 1604-1642

Estado: Terminado

Descripción:assins versants

Loire, Seine

Sous-bassin

Loing

Type de voie d'eau

Canal de jonction à bief de partage

Relie

La Loire au canal du Loing

Origine physique et administrative

Briare (Loiret) à la cote approximative 125 m

Extrémité physique et administrative

Buges (Loiret) au pied de l'écluse 36 de Buges, à la cote 81,30 m

Extrémité physique et administrative d'origine

Montargis (Loiret) à la cote 85,80 m

Altitude du bief de partage

165,49 m

Sens conventionnel de descente

De Briare à Buges

longueur

57 km

Nombre d'écluses

38 (14 versant Loire et 24 versant Seine) (voir remarques)

Avant la mise au gabarit Freycinet vers 1890, le nombre d'écluses côté Loing était de 18. Mais plusieurs d'entre elles (Rogny, Moulin-Brûlé, Briquemault, Lépinoy, Le Chesnoy, la Marolle) étaient à sas multiples, ce qui porte le nombre de sas à 32.

En 1720, le canal est prolongé par le "canal Neuf" : 5 km, 2 écluses.

Vers 1880, le bief de partage qui, à l'origine s'étendait de l'écluse de la Gazonne à celle du Rondeau, soit environ 2 km, est prolongé d'autant jusqu'à la nouvelle écluse de la Javacière ("la Java" pour les intimes), tandis que l'ancien tracé de l'écluse du Rondeau à l'écluse septuple de Rogny est abandonné. L'ancien bief de partage possédait une surprofondeur, ce qui permettait de l'étendre jusqu'à l'écluse septuple de Rogny, en neutralisant celle du Rondeau, en cas de pénurie d'eau.

Plus long bief :

Montambert, n°27 (8,500 km)

Plus court bief :

Les Fées, n°9 (315 m)

Plus haute écluse :

Montbouy, n°26 (5,10 m)

Moins haute écluse :

Briare (dite aussi "Henri IV" ou "Rochereau"), n°2 (1,44 m)

Gabarits

A l'origine, un gabarit proche de l'actuel gabarit des canaux bretons, soit environ 27 m sur 4,40 m, mouillage 1 m, hauteur libre ne dépassant sans doute guère 2,60 m.

Puis, dans les années 1830 : gabarit "Becquey" un peu gonflé, soit 32,40 m sur 5,20 m, mouillage 1,60 m, hauteur libre 3,40 m.

Enfin, depuis 1890 environ : gabarit "Freycinet", soit 39 m sur 5,20 m, mouillage 2,20 m, hauteur libre 3,50 m sauf la descente par trois écluses au port de plaisance par le tracé d'origine, dit "Canal Henri IV", restée au gabarit Becquey.

Temps de parcours minimum

2 à 3 jours

Ouvrages remarquables

Gares d'eau de Briare (les Près-Gris)

Ecluse septuple de Rogny-les-Sept-Ecluses (Yonne) (Chute de 24 m)

Ecluse quadruple et pont-oscillant de Moulin-Brûlé (Dammarie-sur-Loing) (Chute de 10 m)

de Moulin-Brûlé

Usine élévatoire de Briare

Plusieurs ponts-levis sur écluses

Sites du Petit Chaloy et de la Gazonne

Pont-canal ->voir remarques

Etang-réservoir du Bourdon

Système alimentaire

Le système alimentaire du canal de Briare représente la quintessence de ce qui peut se faire en la matière. Il est d'une rare complexité.

18 étangs-réservoirs de différentes tailles qui captent les eaux du Bourdon, du Loing, de la Trézée (entre autres) reliés entre eux par des dizaines de kilomètres de rigoles sur le plateau de Puisaye. L'étang du Bourdon a été considérablement agrandi en 1905. Jusqu'alors il se résumait aux deux cornes de Charmoy, au sud-est du bassin actuel, et au nord du parc de Boutissaint. La digue d'origine est conservée dans sa plus grande partie.

Détail amusant : l'étang du Bourdon est sur la commune de Saint-Fargeau. Or comment se dit Saint-Fargeau en occitan ? Saint-Ferréol ! Tiens donc, comme le réservoir principal du canal du Midi !

Et la Loire par l'usine élévatoire de Briare depuis 1895.

Le canal profite aussi de l'apport de petits affluents de la Trézée qui confluent en lui (Rus de Pontchevron et de la Maladrerie par exemple)

En cliquant sur ce lien, vous verrez un diagramme en coupe de l'alimentation du canal de Briare (c'est pas triste !!).

Sur celui-ci, l'alimentation du canal est détaillée avec de nombreuses photos. Un travail très complet de l'ami Bruno Chanal. Il ne manque que les cotes d'altitudes.

Voies d'eau adjacentes :

Canal Latéral à la Loire, Canal d'Orléans

Principales villes traversées :

Briare, Ouzouer-sur-Trézée, Rogny-les-Sept-Ecluses, Châtillon-Coligny, Montbouy, Montcresson, Montargis

Départements concernés

Loiret, Yonne

Origine du nom de Briare

"le passage fortifié sur l'eau"

Le nom latin, hérité du celte, de Briare est Brivodurum, qui se décompose en Bri-Ivo-Dur(um), soit "le passage (bri) sur l'eau (ivo) fortifié (dur-um)". On peut en déduire qu'à cet endroit se trouvait un pont fortifié, certainement sur la Trézée, sur la grande route de Bretagne à Lyon.

Le canal de Briare est réputé comme étant le prototype de tous les canaux modernes. En effet, la plupart des principes de base qui allaient être utilisés dans les canaux ultérieurs y sont déjà présents dès les premières années de sa construction. Hugues Cosnier, malgré ses tâtonnements, se montre déjà très compétent en matière hydraulique, et résout l'un après l'autre tous les problèmes qui se présentent à lui. Il apporte une nette amélioration au principe du bief de partage connu déjà sous une forme embryonnaire en Allemagne depuis plus de deux siècles (canal de Stecknitz, 1398), invente les écluses multiples, délaisse le cours des rivières côté Loing, après en avoir vu les inconvénients avec les crues de la Trézée côté Loire, pour établir son canal en site propre, inventant ainsi le canal latéral. Il adapte aux écluses, qu'il conçoit en maçonnerie durable, le principe du tunnel de fuite qu'il a vu en Belgique. Il ne fait pas dans le bricolage à la petite semaine, mais dans l'oeuvre durable. Tous ses successeurs, à commencer par Pierre-Paul Riquet lui-même, viendront prendre modèle sur son ouvrage qui reste une référence. A peu de choses près, on peut dire que tous les canaux de jonction à bief de partage qui seront construits par la suite, du canal du Midi à celui de Panama, le seront sur les mêmes principes.

http://projetbabel.org/fluvial/rica_briare-canal.htm

El canal de Briare es uno de los canales de navegación más antiguos de Francia. Es el primero de los canales a nivel de cumbre de Europa que fue construido usando esclusas de pound, conectando los valles del río Loira y el Sena. Tiene 57 km de largo y es parte de la ruta del Borbonado (Bourbonnais route, en inglés) desde Saint-Mammès, en el Sena, hasta Chalon-sur-Saône, en el río Saona.

El canal se inició por Maximilien de Béthune, duque de Sully, con el apoyo del rey Enrique IV para desarrollar el comercio de cereales y reducir las insuficiencias de comida. Su construcción comenzó en 1604 y se acabó en 1642.

Desde Briare a Buges, el canal se eleva a través de las primeras 12 esclusas alrededor de 41 m y luego cae 85 m a través de las otras 24 esclusas.

https://es.wikipedia.org/wiki/Canal_de_Briare

https://fr.wikipedia.org/wiki/Canal_de_Briare

https://en.wikipedia.org/wiki/Briare_Canal

http://www.trains-de-jardin.net/forum/viewtopic.php?f=216&t=1780

Vídeo:

Web recomendada:

Contador: 1353

Inserción: 2015-08-19 17:45:30

 

Contenido relacionado:

comments powered by Disqus

Visitas

RSSrss

Más visitados

Incorporaciones

Comentarios

Photos and Texts are copyrighted by their owners

twittermobile phoneenglish versionVídeos

Estadísticas

Estadísticas Puertos/Aeropuertos
Récords Mundiales

MEGACONSTRUCCIONES.NET